Les normes d’hygiène pour la sécurité sanitaire des aliments

Les normes d’hygiène ont été mises en place afin de garantir une qualité alimentaire irréprochable pour les consommateurs. Ce qui permettra de réduire au maximum les risques d’intoxication. En même temps, ils permettent d’assurer la sécurité et la santé des différents salariés dans les établissements concernés. Le respect de ces normes est ainsi une obligation qui incombe à toutes les personnes en contact avec les denrées alimentaires. Afin de garantir leurs respects, des contrôles fréquents sont effectués. Ces normes ne s’appliquent pas uniquement aux locaux et matériels, mais touchent aussi bien l’hygiène du personnel que le stockage des aliments, voire la gestion des déchets.

Qui sont les concernés par les normes d’hygiène ?

Le paquet hygiène réunit toutes les réglementations en matière d’hygiène alimentaire. Il s’applique à toute la filière agroalimentaire en commençant par la production des aliments jusqu’à la distribution aux consommateurs finaux. Ce qui implique de nombreuses personnes. Désormais, tous les acteurs qui interviennent dans la chaîne de transformation alimentaire et la distribution sont tous concernés par les normes d’hygiène. Il est vrai que les restaurateurs ainsi que les différents commerces alimentaires sont les plus visés par les normes. Néanmoins, les autres activités comme les boucheries, les pâtisseries, les traiteurs, les charcuteries, les boulangeries, ou les poissonneries ne sont pas non plus épargnées. Sans oublier les différents acteurs dans la distribution que ce soit dans les grandes ou moyennes surfaces.

Le non-respect des normes expose les concernés à des sanctions très sévères. Par conséquent, il est recommandé à tous les exploitants dans le secteur alimentaire de se servir des guides sur les bonnes pratiques en matière d’hygiène alimentaire. Ces documents sont établis par des professionnels avant d’être validés par l’administration. Ce qui va aider chaque acteur à mieux se conformer aux normes sans difficulté. Certains professionnels décident même de suivre des formations HACCP pour pouvoir entretenir comme il se doit leurs locaux et les différents équipements. Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Quelles sont exactement ces normes d’hygiène ?

Les normes touchent aussi bien la conservation ou le stockage des aliments que le personnel ainsi que les locaux et équipements. Afin d’aider les professionnels dans le secteur alimentaire à mieux comprendre les normes et d’adopter une politique pertinente en matière d’hygiène, le paquet d’hygiène fut mis en place depuis le 1er janvier 2006.

Pour les locaux ainsi que les matériels ou équipements, les normes exigent que le nettoyage du sol et des surfaces doivent s’effectuer quotidiennement. En outre, il doit y avoir une nette séparation entre les zones de travail et les zones de travail sales. Ces derniers incluent généralement les poubelles. Tous les objets, accessoires ou surfaces en contact avec les aliments doivent être également nettoyés et désinfectés régulièrement. Il s’agit notamment des ustensiles de cuisine, des plans de travail, des hachoirs, des planches à découper ou la vaisselle. Si l’utilisation d’une aération adaptée est préconisée, l’éclairage joue aussi un rôle significatif pour faciliter la manipulation des produits.

Pour le personnel, les normes sont très strictes. Toutes les personnes qui sont en contact direct avec les aliments doivent mettre les tenues adéquates telles que les tabliers, les masques ou les gants. Le lavage des mains est bien entendu incontournable entre les différentes opérations ou manipulations pour des raisons de santé.

En ce qui concerne la conservation des aliments, il ne faudrait en aucun cas, rompre la chaîne de froid de 0 °C à 3 °C. Par ailleurs, tous les aliments y compris les ingrédients et les matières premières doivent être conditionnés dans des emballages parfaitement hermétiques. Ces mesures doivent être respectées rigoureusement pour garantir une meilleure sécurité alimentaire pour les consommateurs.

Pourquoi utiliser la méthode HACCP ?

HACCP ou « Hazard Analysis Critical Control Point » est une méthode permettant d’assurer une gestion optimale de la sécurité sanitaire des aliments. On recommande généralement aux professionnels dans le secteur sanitaire d’instaurer un système de management qui se base sur la méthode HACCP. En vue d’obtenir une certification ISO 22000 par exemple, certains établissements hôteliers choisissent de faire suivre aux personnes manipulant les denrées alimentaires, une formation en HACCP. Quoi qu’il en soit, l’encadrement de ces personnes fait partie des préconisations dans le cadre de la réglementation sur les normes d’hygiène alimentaire.

La méthode HACCP représente de multiples avantages. Elle permet notamment d’identifier tous les dangers qui peuvent porter atteinte à l’hygiène ainsi qu’à la sécurité alimentaire. Ces dangers peuvent être biologiques, chimiques ou physiques. En privilégiant cette méthode, il est possible de faire un traçage efficace d’un produit en particulier dans un restaurant ou dans un autre établissement où il y a manipulation de denrées alimentaires.

Les sanctions encourues en cas de non-respect des normes d’hygiène

Le non-respect des normes d’hygiène expose à l’établissement concerné des sanctions plus ou moins graves selon la gravité du délit. Dans certains cas, elles se limitent à un simple avertissement, mais peuvent également entraîner une fermeture de l’établissement.

À la suite d’une inspection, les denrées alimentaires peuvent être immédiatement saisies s’il est prouvé qu’ils sont impropres à la consommation. En revanche, lorsque les risques pour la santé publique sont très importants, la fermeture est imminente. Selon le degré d’infraction, des sanctions pénales peuvent être prononcées : contravention, amende pouvant aller jusqu’à 36 500 €, voire une peine d’emprisonnement.

 

Pourquoi commander des plateaux repas en entreprise ?
Ajouter de la valeur à ses supports de communication avec les collerettes pour bouteilles