Comment calculer sa marge sur un café ?

Le café servi après un repas est évidemment le produit qui peut générer le meilleur profit pour n’importe quel café ou restaurant, à l’exception des lieux d’affaires nocturnes. C’est généralement la dernière bonne impression que vous pouvez faire à vos clients. Cependant, concentrez-vous sur la vente idéale de café et réalisez des perspectives de chiffre d’affaires et de profit.

Quels sont les différents coûts à considérer ?

En utilisant une machine à café traditionnelle appelée « percolateur », la quantité de grains de café moulus est généralement de 7 à 7,5g par tasse. Cela signifie qu’un kilogramme de café moulu peut produire environ 140 tasses de café. Mais il existe également des coûts supplémentaires à considérer. Ceux-ci s’ajoutent au prix pour calculer la marge sur un café, à savoir le sucre, Cupcake, Nougat, Chocolat. Si vous n’utilisez pas de cuillère, le mixeur ou la machine à café peut également induire des coûts d’électricité, en plus de l’eau, du Sel adoucissant… L’entretien quotidien et hebdomadaire, le financement et l’achat de machine pour fournir du matériel en échange de prix de vente peuvent aussi parfois être élevés.

Quelle est la marge pour le café ?

Pour pouvoir calculer le profit du coût du café, une simple soustraction suffit. Il faut soustraire le prix ​​de vente hors taxe et le coût de revient du café. C’est à vous de définir votre marge en fonction du prix que vous souhaitez proposer à vos clients. Afin de comprendre le marché qui vous entoure, votre région, les clients prêts à faire un gros investissement, etc., n’hésitez pas à demander l’aide d’un expert… Bref, les études de marché seront puissantes pour formuler cette stratégie de tarification. Vous devez analyser ces coûts chaque jour et vérifier si vous gaspillez de l’argent en fournissant du café à un prix de revient supérieur au prix de vente. Cela signifiera un désastre pour l’avenir de votre café et sa rentabilité.

Comment vendre du café ?

C’est pourquoi le café produit à forte marge doit adopter une approche qualitative afin d’en faire le produit phare de l’entreprise et fidéliser sa clientèle. Un bon amateur boit souvent deux tasses si le café est bon et vendu à un rapport qualité-prix acceptable. Il existe en effet plusieurs écoles de café, écoles italiennes, écoles françaises et écoles anglo-saxonnes, vous devez donc être à l’écoute de vos clients pour découvrir de quelles saveurs vous avez besoin. La concurrence entre les cafés de comptoir et le café à emporter devient de plus en plus féroce, ce qui permet aux consommateurs de marcher avec le café à la main.

Cette tendance doit être considérée, sinon le chiffre d’affaires sera fortement réduit. Il faut appliquer les points de base d’un bon café.

Achat d’emballages alimentaires : contacter un grossiste en ligne
Restauration : L’importance du packaging dans le branding